Responsabilités des élus


Responsabilités municipales et régionales de M. Paul Labranche 

MUNICIPALITÉ DE SAINT-ADELPHE

  • Maire
  • Supervision administrative générale
  • Gestion financière
  • Personnel municipal
  • Projets municipaux
  • Réglementation
  • Environnement
  • Aqueduc-égout-assainissement
  • Organismes du milieu
  • Chambre de Commerce de Mékinac
  • Relations extérieures

 M.R.C. DE MÉKINAC

  • Conseil des maires et comités (Municipalité régionale de comté Mékinac)
  • Maire administrateur (Comité administratif M.R.C. de Mékinac)
  • Délégué régional (Comité Bureau des délégués)

 C.L.D. MÉKINAC

  • Administrateur, Comité culturel Mékinac
  • Centre local de développement Mékinac

 S.I.M.

  •  Président, Société d’infrastructures Mékinac

R.G.M.R.M.

  • Administrateur (Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie)

R.I.C.M.

  • Administrateur (Régie des incendies Centre Mékinac)  

Description des responsabilités des élus

Le maire

Le maire occupe un poste de premier dirigeant. Il préside les séances du conseil municipal et travaille collectivement avec les autres membres du conseil. Rappelons que le maire participe à la prise de décisions lors des assemblées du conseil, mais n’est pas obligé de voter. Également, il peut exercer un droit de veto sur les décisions du conseil en refusant de les approuver et, par conséquent, de signer les documents relatifs à ces décisions. Ce droit de veto est suspensif, c’est-à-dire qu’il peut être renversé si la majorité absolue des membres du conseil adopte de nouveau la décision.

Il a un pouvoir de surveillance, d’enquête et de contrôle sur les affaires et les fonctionnaires de la municipalité. Le maire doit veiller à ce que les revenus de la municipalité soient perçus et dépensés conformément à la loi. En cas de situation d’urgence menaçant la vie des citoyens, leur santé ou l’intégrité des équipements municipaux, le maire peut, de son propre chef, autoriser des dépenses et attribuer des contrats jugés nécessaires pour remédier à la situation. De plus, il achemine les mandats confiés par le conseil à l’administration municipale, il supervise notamment l’application des règlements et des résolutions, et communique toute information jugée d’intérêt public. Il représente l’ensemble de la population de la municipalité et représente la municipalité au conseil de la MRC.


Le maire suppléant

Il est de la responsabilité du conseil municipal de nommer un des conseillers au poste de maire suppléant. En l’absence du maire, en cas d’empêchement d’agir du maire ou pendant une vacance à cette charge, le maire suppléant remplit les fonctions du maire.


Le conseiller

En plus d’assister aux séances du conseil et de faire valoir les intérêts de la communauté, le conseiller participe à la prise de décision. À moins qu’il se trouve en situation de conflit d’intérêts, le conseiller a l’obligation de voter. En dehors des séances du conseil, il n’a pas le pouvoir de prendre des décisions au nom de la municipalité. Le conseiller peut être nommé à des commissions ou à des comités créés par le conseil. Il peut aussi se voir attribuer par le conseil des dossiers particuliers qu’il devra approfondir afin d’éclairer la prise de décision du conseil. Finalement, il peut être appelé à devenir maire suppléant.


Les autres responsabilités des élus

Les élus — le plus souvent les maires des municipalités — sont aussi appelés à participer à d’autres instances démocratiques. Par exemple :

  • le conseil de la MRC se compose du maire de chaque municipalité locale dont le territoire est compris dans celui de la MRC.

Source : Guide d’accueil et de référence pour les élus municipaux
 www.electionsmunicipales.gouv.qc.ca/pub/elections/guide_elus.pdf